Pour enrichir davantage vos connaissances en littérature et en peinture durant votre séjour à l’hôtel L’Interlude, ne manquez surtout pas les différentes expositions qui commenceront en septembre 2016 jusqu’en janvier 2017. Rétrospectives.

Oscar Wilde débarque au Petit Palais

Pour rendre hommage au célèbre écrivain irlandais Oscar Wilde, la ville de Paris organise une exposition au Petit Palais du musée des Beaux-Arts. « L’impertinent absolu », tel sera le grand thème de cet évènement qui présentera les œuvres et la vie de l’écrivain. Comme on dit, Oscar Wilde était un passionné francophile mais aussi un ardent francophone, il mérite donc cet évènement de grande envergure pour faire connaitre ses œuvres à la nouvelle génération. Malgré son origine irlandaise, il portait Paris et ses habitants dans son cœur. Il mourut même à Paris et sa sépulture se trouve actuellement au Père Lachaise. Durant l’exposition du 28 septembre au 25 janvier, toutes les éditions célèbres et rares, les manuscrits, les portraits et les correspondances avec ses nombreux amis écrivains vont témoigner la vie d’esthète menée par Oscar Wilde.

René Magritte au Centre Georges Pompidou

Le centre Georges Pompidou présentera René Magritte – La Trahison des Images, du 21 septembre au 23 janvier. Grâce à son travail surréaliste et à son style plutôt ambigu, ce grand artiste, sculpteur et peintre avant-gardiste belge mérite cet hommage magistral. Développée 5 sections, les mots, l’ombre, le feu, les rideaux et le corps fractionné, l’exposition retracera les représentations, le travail et la réflexion de l’artiste sur sa façon de percevoir l’art. Près de 36 ans après la dernière rétrospective réservée à ce grand artiste, les visiteurs découvriront à nouveau la véritable identité de René Magritte et son engouement pour le surréalisme et la représentation trompeuse du monde.

Sur les traces du Tintin d’Hergé au Grand Palais

Lors de l’exposition du 28 septembre au 16 janvier, le Grand Palais revient sur la carrière incontournable d’Hergé. Au grand bonheur des bédéistes, la vie du dessinateur Georges Rémi, père de la BD européenne et créateur du fameux personnage de Tintin, sera exposée avec ses centaines de planches. Et comme vedettes, il y aura certainement les 24 aventures de Tintin et Milou. D’autres planches représentant des personnages moins connus de la bande dessinée seront également dévoilées. Ces personnages n’ayant pas été adaptés sur le petit écran et au cinéma ont tout de même fait quelques apparitions dans les journaux. On a retrouvé par exemple Les Exploits de Quick et Flupke en 1930, Les Aventures de Jo, Zette et Jocko en 1935 ainsi que Popol et Virginie au pays des Lapinos en 1935. Pendant cette rétrospective, les visiteurs distingueront la particularité de l’art d’Hergé focalisé sur la forme à la fois fictive et réelle, et la manière dont il s’était inspirée des autres arts pour devenir ce virtuose des scénarios et de la bande dessinée.

Crédit photo : Sean X